Comment structurer une organisation Data-Driven ?

80 % des entreprises européennes data driven affirment bénéficier d'un avantage décisif ! (Etude YouGov)

Comment structurer une organisation Data-Driven pour mettre en place une gouvernance des données efficace ?

On vous dit tout !

 
 
livre-blanc

Télécharger votre livre blanc

Plus de 60 entreprises ont déjà lu ce livre blanc pour devenir Data Driven !

 

 
safran
icade
groupe-seb

Introduction

Partie 1

Data Gouvernance : les questions à se poser avant de se lancer

 

Partie 2

Quelle structure adopter pour votre entreprise ?

 

Partie 3

Créer et gérer une équipe Data

 

Partie 4

Pérenniser la démarche de Data Gouvernance

 

Conclusion

desktop5

Une entreprise Data Driven !

Vous souhaitez orienter votre entreprise sur le chemin de la Data Governance ?

La recette miracle n’existe pas : vous devez structurer toute votre organisation Data-Driven en fonction de la situation de votre entreprise !

N’attendez plus et mettez en place votre gouvernance des données, dès aujourd’hui, en téléchargeant cet ebook !

Créer et gérer une équipe data

La création d’une équipe data dépend de la taille de votre entreprise, du secteur d’activité dans lequel vous évoluez et
de votre maturité. 


Souvent, la Data Gouvernance est prise en charge par quelques personnes du département IT. 

Elles s’en occupent de manière très opérationnelle : mise en place d’un Data Catalog, etc. Pour élargir le champ de vos actions, attribuez les rôles clés à vos équipes métiers. 

Gardez à l’esprit que chaque entreprise est différente : la recette miracle n’existe pas. Il faut adapter ces rôles et les attribuer selon le fonctionnement de l’entreprise.

role-datadriven
Plan de travail 1

«Distribuez les rôles à ceux qui ont l’expertise requise, mais qui présentent aussi un profil d’ambassadeur – ils sont motivés par la Data Gouvernance et capables de communiquer leur passion aux autres métiers. Pour le responsable de la stratégie globale, comme le CDO, ne partez pas sur un profil trop technique. Il risque de ne pas aller au-delà des problématiques de data management (qualité, architecture, interopérabilité...) en laissant de côté la conduite du changement.»

SEBASTIEN THOMAS

Co-fondateur DataGalaxy